Peut-on certifier sur la base de pièces d'identité ?

 

On peut utiliser les papiers d'identités délivrés par l'état pour augmenter sa confiance dans le fait qu'une personne n'usurpe pas d'identité, cependant :

l'exiger serait nier le droit à l'anonymat ou au pseudonymat ;

l'état refuse de donner des papiers à certaines personnes, qui seraient donc injustement exclues de la Ğ1 ;

trop se reposer sur ces papiers leur donnerait un énorme pouvoir sur la Ğ1 ;

la monnaie deviendrait encore plus vulnérables aux instabilités de l'état ;

franchement, remplacer un système social par une bureaucratie antidémocratique et anti-monnaie libre, ça vous plairait ?

La certification peut donner une apparence “sectaire” à la toile de confiance. Pourtant, que fait-elle de plus que l'état ? Ce dernier recense et surveille la population en usant de la force, principalement afin de prélever l'impôt et d'imposer sa politique. À côté, en certifiant un proche, on se contente de dire “cette personne existe et a compris et accepté la licence”.

On est loin de la bureaucratie étatique !

Le même raisonnement s'applique à n'importe quel fournisseur d'identité centralisé, comme les GAFAM.